Devis Christaud
Devis Christaud
Accueil > Comptage

Les compteurs d’eau : des outils de mesure et de facturation précis

De petit ou gros calibre, volumétrique, à jet unique ou à ultrasons, le compteur est un élément essentiel pour pouvoir mesurer la consommation d’eau et la facturer. Utilisant de nombreuses technologies il se fait de plus en plus précis.

Utilisant plusieurs technologies existantes, le compteur d’eau est un outil de mesure et de facturation situé à l’intérieur du regard ou de la borne compteur d’eau. Compteur d’eau volumétrique, vitesse, à ultrasons et compteurs électromagnétiques, chaque technologie apporte son lot de particularités. En revanche, quelle que soit la technologie, ces compteurs, en charge de la facturation doivent répondre à la norme M.I.D (directive sur les instrument de mesure). Cette dernière certifie une certaine qualité de métrologie et permet de passer à la facturation à la suite d’une simple lecture des index.

Le compteur individuel

Les compteurs d’eau installés en limite de propriété de l’abonné peuvent d’être de différents calibres :

 DN15 filetage 20/27
 DN20 filetage 26/34
 DN25 filetage 33/42
 DN32 filetage 40/49
 DN40 filetage 50/60

Les compteurs sont toujours installés avec une robinetterie en amont et en aval permettant de façon simple la dépose et le renouvellement de ce dernier. Le corps du compteur est soit en laiton soit en composite.

Le compteur individuel DN15 est le compteur qui propose deux déclinaisons en termes d’encombrement, 110 ou 170 mm. Pour les autres calibres les longueurs standards sont :

  • DN 20 – 190 mm
  • DN 25 – 260 mm
  • DN 32 – 260 mm
  • DN 40 – 300 mm

En sortie d’usine, les compteurs sont calibrés pour comptabiliser en m3/heure. D’autres configurations peuvent être demandées comme le litre/heure.

Il existe différentes technologies pour le comptage et la facturation :

  • volumétrique
  • vitesse
  • ultrasons
  • électromagnétiques

Pour garantir les qualités métrologiques des compteurs, des précautions d’installation sont à respecter selon les modèles. Pour certains, ils peuvent être installés aussi bien horizontalement que verticalement. Toujours pour préserver la qualité de comptage, des longueurs droites en amont et en aval du compteur peuvent être nécessaires pour stabiliser le flux de l’eau. Se référer au cadran du compteur et aux fiches de mise en oeuvre pour retrouver ces informations.

La lecture d’un compteur se fait en m3/heure et représente la consommation usuelle.

Il existe deux points essentiels en métrologie soulignant la qualité du comptage :

  • Le débit de démarrage
  • L’indice MID (Measuring Instruments Directive)

Le débit de démarrage traduit la capacité d’un compteur à prendre en compte les toutes premières gouttes qui s’écoulent par un robinet. Les nouveaux compteurs volumétriques ou ultrasons ont cette capacité de prise en compte du débit de démarrage très faible. Ce parc de compteurs qui comptent extrêmement finement est un avantage indéniable pour une collectivité en termes de facturation, mais offre également des services aux abonnés en signalant des fuites même infimes.

La MID est un rapport entre différents débits enregistrés pour un compteur (Q3 débit permanent l/h / Q1 débit minimal l/h). Plus le ratio est important, plus le compteur compte précisément R500> R80.

Aussi performante soit la métrologie, la courbe de performance d’un compteur tend à diminuer au fil des années. Ainsi, il est nécessaire de faire des campagnes de renouvellement en fonction de cette usure naturelle. Selon les caractéristiques métrologiques de départ du compteur, le renouvellement est à prévoir tous les :

  • 9 ans – si Q3/Q1 < 50
  • 12 ans – 50 < Q3/Q1 < 125
  • 15 ans – Q3/Q1 > 125

Les compteurs petits et moyens calibres

 

Composés d’un corps en laiton ou en composite, les compteurs petits et moyens calibres sont soit :

  • des compteurs eau dit « volumétrique » allant du DN 15 au DN40, avec une dynamique M.I.D jusqu’à R= 800. Ces compteurs d’eau peuvent être particulièrement compacts, leur permettant de s’adapter aux environnements les plus contraignants tout en gardant leur métrologie performante. Le compteur volumétrique peut être installé à la verticale ou à l’horizontale.
  • Des compteurs eau dit « à jet unique » allant du DN 15 au DN40. Ils ont une dynamique M.I.D jusqu’à R=200. Ces compteurs sont destinés au comptage de l’eau froide en première prise. Ces compteurs sont des compteurs vitesse à turbine. L’eau s’y introduit par un orifice unique entrainant ainsi, la rotation de la turbine. Son installation se fait à l’horizontale.
  • Des compteurs eau dit « à ultrasons » allant du DN 15 à DN 50, avec une dynamique M.I.D jusqu’à R= 400. Ces compteurs offrent une métrologie performante, pouvant s’adapter aux environnements contraignants. Fonctionnant grâce à la technologie statique des ultrasons, ces compteurs peuvent être installés dans toutes les positions. Par ailleurs ces compteurs ont la particularité de ne pas avoir de pièces en mouvement.
Compteurs petits et moyens calibres

Les compteurs gros calibres

 

Les compteurs gros calibres sont soit :

  • des compteurs à jet unique avec un corps en laiton, fonte et bronze, avec un DN 50 à 100 et une dynamique jusqu’à R=630
  • des Woltman avec un corps en fonte, DN 50 à 500 et une dynamique jusqu’à R=100

Ces compteurs sont utilisés principalement pour les gros débits, les sectorisations, les systèmes d’irrigation et les industries.

Compteur gros calibre

Les méthodes de lecture

Le débit de démarrage est primordial pour avoir un comptage le plus fin possible. Les nouvelles technologies offrent cette précision qui permet une facturation au plus juste, mais également de pouvoir détecter une fuite éventuelle.

La lecture peut être faite en :

  • Visuel pour voir le déroulement des différents chiffres. En effet, pour les compteurs volumétriques l’eau qui arrive au niveau du compteur entraine un cylindre. Chaque rotation de ce cylindre correspond à un certain volume d’eau. C’est ce nombre de rotations qui permet de déterminer le volume d’eau consommé. Ils sont également équipés d’un clapet antiretour évitant ainsi, le reflux d’eau potentiellement contaminée.
  • Par radio : la radio-relève se développe de plus en plus et offre un plus grand confort aux abonnés et aux exploitants. Des têtes alimentées par batterie se clipsent directement sur le compteur permettant une relève à distance par les techniciens sans même avoir besoin de venir chez l’abonné ou d’ouvrir le regard compteur d’eau. Cette technologie offre un gain de temps important dans les opérations de relève et évite les nuisances aux abonnés. Il est ainsi, très facile de relever tous les compteurs d’un lotissement en un temps minime.

En plus des index, ce type de compteur communique également les anomalies de consommation comme un débit anormalement permanent et peut signaler notamment toutes les tentatives d’effraction ou de malversation.

Compteur eau

 

 

Nos partenaires de compteurs 

DIEHL METERING

Compteurs DIEHL METERING

Compteurs INTEGRA METERING

Compteurs INTEGRA METERING

Compteurs KROHNE

Compteurs KROHNE

Les solutions de relève

Les technologies des compteurs évoluent, celles des solutions de relève aussi.

  • La relève par radio : les solutions de relève par radio sont destinées au relevé automatique des compteurs.
  • Les relevés mobiles présentent des systèmes Drive-by avec un système de relève depuis un véhicule allant jusqu’à 50km/heure ou alors en walk-by avec des relevés réalisés par un technicien se déplaçant à pied
  • Les relevés fixes utilisent soit des réseaux fixes verticaux R3, soit des réseaux fixes longue portée R4. Ces relevés automatiques présentent non seulement des gains de temps importants, mais en plus ils permettent de valoriser le rendement du réseau, l’affichage des fuites et de diverses alarmes.

Se fixant simplement sur le compteur, ce système de radio-relève présente de nombreux avantages quant aux fuites. En effet, il est ainsi possible d’obtenir un historique des fuites avec le nombre de fuites apparues, la date de la dernière fuite, sa durée en nombre de jours, le volume estimé, ainsi que le cumul de la durée de fuite et celui de son volume. Avec les réseaux fixes R3 OMS, les rapports sont envoyés toutes les 12 secondes. Avec les réseaux fixes longues portée R4, les rapports sont pour leur part envoyés toutes les 15 minutes.

Les solutions de relève DIEHL METERING sont des solutions fiables pérennes avec une autonomie jusqu’à 15 ans. Elles sont par ailleurs faciles à installer et à maintenir. Grâce à leur système de relève à distance, elles garantissent également la sécurité des techniciens qui font la relève. 

Facilitez vos installations avec les tutoriels vidéo de notre chaîne YouTube